Facebook Twitter Gplus Google Maps E-mail
Home Jésus de Nazareth, dit « Christ »

Jésus de Nazareth, dit « Christ »

La personne et le message de Jésus

En annonçant une présence nouvelle de Dieu parmi les hommes, mais également par ses gestes de compassion exceptionnels, les guérisons qu’il opère, Jésus de Nazareth apparaît, pour ses contemporains Juifs, comme un « rabbi », un prophète. Pour certains, il serait même le messie (de l’hébreu « mashiah » : celui qui est « oint » par l’Esprit de Dieu. « Christos » en grec, traduit en français par « Christ ») attendu par le peuple depuis plusieurs siècles, le roi devant rétablir la grandeur d’Israël…

Cependant, très vite, ceux qui l’approchent prennent conscience que ce qu’ils voient et entendent dépasse leurs références religieuses habituelles: « nous n’avons jamais rien vu de tel en Israël ».

Qu’est-ce qui distingue Jésus des autres prophètes qui, de tout temps, transmettaient l’appel de Dieu au peuple d’Israël?

Plusieurs aspects, en fait, sont totalement nouveaux:

Jésus parle de Dieu comme Quelqu’un qui lui est particulièrement intime: il l’appelle son Père (« Abba », qui signifie presque « papa »). Il parle de Lui comme de Quelqu’un qu’il connaît parfaitement, de manière « immédiate », comme s’il le voyait « face à face »…

De ce fait, le message qu’il dit transmettre de la part de Dieu prend un relief tout particulier: il s’agit d’une révélation définitive et indépassable, qui exprime pleinement ce que Dieu veut dire à son peuple, et qui dépasse donc tout ce que les anciens prophètes ont pu transmettre, même Moïse, la référence suprême en Israël. Autrement dit, Jésus donne une interprétation nouvelle de la Loi du peuple d’Israël, de sorte que la Loi est désormais accomplie.

Par son enseignement, Jésus suggère clairement que les Promesses faites jadis à Abraham sont désormais réalisées: les « nations » (c’est-à-dire: ceux qui ne sont pas Juifs) ont désormais accès à l’Alliance avec Dieu. En vivant le message de Jésus, elles peuvent désormais également entrer dans une relation d’amour avec Dieu, qui est le but de l’existence de tout homme.

Quel est en substance ce message? Jésus lui-même le résume ainsi : »aimer Dieu de tout son coeur, de tout son esprit et de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même ».Tel est le message universel de Jésus, dans toute sa force et sa simplicité, qui donne accès à la vie avec Dieu et en Dieu, et qui transforme fondamentalement les relations humaines.

Mais le caractère exceptionnel de Jésus ne réside pas seulement dans le contenu de son message. Il réside aussi dans le fait qu’il vit lui-même totalement ce message, qu’il le réalise parfaitemet, qu’il accomplit pleinement la volonté d’amour de Dieu. En un mot : il aime pleinement Dieu et tous ceux qu’il côtoie. Ce qui se manifeste concrètement dans ses moments de recueillement, de prière, qui dévoilent une intimité exceptionnelle avec son « Abba » (Père). Et dans ses gestes d’amour et de compassion envers tous ceux qu’il rencontre.

Or, ces différents aspects dévoilent quelque chose d’encore plus exceptionnel, d’unique, concernant la personne de Jésus. Le fait qu’il transmette et vive lui-même pleinement le message de Dieu, au point qu’il est lui-même le message de Dieu, signifie une chose totalement inattendue pour les Juifs: Jésus ne transmet pas seulement la Parole de Dieu aux hommes, il est lui-même la Parole éternelle de Dieu qui s’est fait homme dans notre monde.

Les évangiles, livres écrits plus tard par ses disciples, et qui racontent la vie et les actes de Jésus, l’expriment de manière différente. Ainsi, ils rapportent ces paroles de Jésus : « Je SUIS le chemin, la Vérité et la Vie »; « Qui me voit, voit le Père »; « Avant Abraham n’existât, moi je SUIS »; « le Père est en moi, et moi dans le Père…Le Père et Moi, nous sommes UN ». Ou encore, cette phrase de Jean, dans son évangile : « Dieu, Personne ne l’a jamais vu. Dieu Fils Unique, qui est dans le sein du Père, nous l’a dévoilé ».

Pour exprimer cette réalité extraordinaire, on parle donc de Jésus comme de la Parole ou du « Verbe » de Dieu, qui partage la divinité même de Dieu, qui est identique à Dieu. Ce que Jean exprime ainsi au tout début de son évangile: « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était tourné vers Dieu, et le Verbe était Dieu » (Jn. 1,1). Pourtant tout en lui étant identique, le Verbe est également différent de Dieu. Ainsi, le Verbe de Dieu, devenu homme dans la personne de Jésus, parle de Dieu comme de Quelqu’un d’autre, avec qui il vit dans une intimité exceptionnelle, et qu’il appelle « mon Père ».

© Fondation Saint-Paul (www.fsp.be)